Le lion : une véritable bête de sexe

Le lion : une véritable bête de sexe

Les nuits sont souvent chaudes au sein d’un groupe de lions. Presque chaque mois, la femelle se retrouve en chaleur. C’est durant cette période, qui varie entre deux et quatre jours, que l’accouplement a lieu. Mais attention, seulement et seulement si la lionne est consentante !

Toutes les quinze minutes

Pour exprimer son accord, opération séduction ! La femelle tourne autour du mâle, se roule à ses pieds et frotte sa tête contre son cou. Pour lui promettre un moment de folie, elle se met à plat ventre et relève la croupe. Cette position, la lordose, permet une meilleure pénétration. Ils s’accouplent alors toutes les quinze minutes, jour et nuit, durant ces quatre jours ! Tu m’étonnes qu’il dort beaucoup…  

3 000 copulations

Bien que les coïts se multiplient, les femelles ne seront pas gestantes à tous les coups. Le taux de natalité est très faible. Des zoologistes ont estimé que pour produire un seul lion qui atteindra l’âge adulte, le couple doit copuler 3 000 fois ! 

Les lionceaux ont peu de chance de survivre ? Oui, le taux de mortalité chez les petits est de 80 % : il peut mourir de malnutrition ou d’un infanticide.

Et ce n’est pas tout ! Saviez-vous que lorsque la lionne a affaire à un lion inconnu, elle peut simuler ses chaleurs ? Elle provoque un « pseudo œstrus » : ce mécanisme de survie manipule le mâle pour qu’il soit moins agressif. De plus, ce comportement crée du lien et incite le lion à rester auprès d’elle. Coquine !

Marion Guillaumin

Sources 

Le sex-appeal du crocodile et autres histoires bestiales, Marc Giraud & Gilles Macagno. Edition Delachaux et niestlé, 2016.

Chaîne Youtube de National Geographic Wild

Encyclopédie du règne animal, sous la direction de Simon Tillier. Edition France Loisirs, 1992.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

retour en haut