Slowly ice cream !

Slowly ice cream !

A peine le cornet de glace en main, alors que vous tentez de tenir votre portefeuille à bout de bras, la serviette entre deux doigts… Vous réussissez enfin à régler le montant de vos parfums issus de dix minutes de réflexion. Mais votre crème glacée dégouline déjà.
Réflexe humain : le coup de langue. Idée scientifique : ralentir la liquéfaction de la glace.

Non, non, votre chroniqueuse n’est pas givrée ; elle n’invente rien, c’est une recherche qu’avait mené des chercheurs de l’Université écossaise.

Comment freiner la fonte d’une glace ?

Les scientifiques travaillent ce principe en utilisant une protéine naturelle nommée BSLA, qui fonctionne par adhérence à des gouttelettes de matière grasse et de bulles d’air. Ainsi, elle les rendrait plus stables dans un mélange, ce qui éviterait à la glace de fondre rapidement. Une précédente étude, publiée dans PNAS, avait déjà démontré la caractéristique hydrophobe de cette protéine BSLA.

Petit bémol pour les becs sucrés, il semblerait qu’avec une utilisation de cette protéine naturelle, les producteurs auraient la possibilité de diminuer la quantité de matière grasse (le sucre est nécessaire pour rendre la saveur perceptible des produits très froids) de leur crème glacée qui pourrait être consommée à des températures plus élevées sans qu’elle dégouline sur vos pieds.

Marion Guillaumin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

retour en haut