Covid-19 : la perte de l’odorat, un symptôme clé

Covid-19 : la perte de l’odorat, un symptôme clé

La perte de l’odorat[1] et de goût[2] touche de nombreuses personnes souffrant de la Covid-19 et la détection de ce symptôme pourrait permettre de suivre la circulation du virus. C’est le résultat d’un consortium scientifique international qui vient de publier ses conclusions.

Pas de sensation de nez bouché

Pour mieux comprendre les troubles liés à ces sens, que les patients ne récupèrent pas toujours lors de la rémission, les chercheurs ont mené l’enquête. Grâce à un questionnaire en ligne, traduit dans 30 langues, des volontaires concernés ont pu décrire leur perte sensorielle (partielle ou totale). Avec près de 45 000 réponses, leur analyse montre que la perte récente de l’odorat, sans sensation de nez bouché, est le symptôme le plus fiable de l’apparition de la maladie. 

Pic qui précède les admissions

Leur étude met également en évidence une corrélation entre le nombre de cas présents sur un territoire et la surcharge dans les hôpitaux quelques jours après. Un exemple concret : en France, il y a eu un pic dans les pertes d’odorat et de goût fin mars 2020. Ce pic a précédé d’environ 10 jours celui des admissions de patients en réanimation. Conclusion des experts, détecter ce symptôme peut permettre de suivre précisément dans le temps et l’espace la propagation de la maladie.

Les chercheurs du consortium ont développé un test d’autoévaluation, baptisé ODoR-19. L’idée est de pouvoir indiquer, sur une échelle de 0 à 10, si vous sentez quelque chose. Une réponse à moins de 3 sur l’échelle indiquerait un risque assez élevé d’être positif à la Covid-19. Une technique, qui, selon l’équipe, pourrait accélérer le diagnostic.

Marion Guillaumin

Pour aller plus loin :

Parma, V. et al. (2020). More Than Smell—COVID-19 Is Associated With Severe Impairment of Smell, Taste, and Chemesthesis. Chemical Senses45(7), 609–622.  

Pierron, D. et al. (2020). Smell and taste changes are early indicators of the COVID-19 pandemic and political decision effectiveness. Nature Communications11(1), 5152. 

Gerkin, R. C. et al. (2020). Recent smell loss is the best predictor of COVID-19: a preregistered, cross-sectional study. MedRxiv : The Preprint Server for Health Sciences


[1] Appelée l’anosmie. 

[2] Appelée l’agueusie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

retour en haut