Parlons peu parlons Science

Interactions des méningocoques sur les cellules endothéliales

mercredi 29 juillet 2015 par Rédaction de Parlons peu parlons Science

© Inserm – Eugène Emmanuel

Allo endothéliale ? Ici Meningococcus.

Cette semaine, nous vous présentons les interactions entre Neisseria miningitidis (connue sous le nom de meningococcus ou méningocoque, une bactérie diplocoque Gram négative ayant un rôle dans les méningites) et les cellules endothéliales qui sont les cellules qui tapissent les parois internes des vaisseaux sanguins.

Nous appelons cette étape l’adhésion diffuse tardive. Les scientifiques précisent que l’infection dure huit heures.

Prise en 2000, cette photographie est issue d’un travail d’un ingénieur d’étude à l’Institut du Fer à Moulin (IFM de l’INSERM), centre de Recherche consacré à l’étude du développement et de la plasticité du système nerveux.

Cet institut à deux objectifs : améliorer la compréhension de la physiologie et de la physiopathologie du système nerveux ainsi que découvrir de nouvelles approches thérapeutiques.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 113 / 166255

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site La Science en images  Suivre la vie du site Photoscience  Suivre la vie du site © INSERM   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.0 + AHUNTSIC

Creative Commons License