Parlons peu parlons Science

Le calme avant l’éruption volcanique

Par Marion Guillaumin.

L’expression « Le calme avant la tempête » semble s’adapter aux éruptions. Des chercheurs ont analysé une série d’explosions d’un volcan au Nicaragua pour mieux comprendre les mécanismes impliqués. Ils ont alors identifié une période de calme juste avant l’éruption, corrélée à l’énergie libérée lors de cette dernière.

De nombreux paramètres peuvent être indicateurs d’une éruption volcanique imminente (e.g le sol se déforme, des émissions de gaz). Or, jusqu’alors les experts ne parvenaient pas à prédire les éruptions des volcans les plus agités. Une équipe de Penn State, de l’Université d’Oxford, d’Islande et de l’INETER, un institut spécialisé au Nicaragua, a mis en évidence qu’un moment de calme peut précéder les explosions.

Comment ça s’passe là-dedans ?

Dans la chambre magmatique d’un volcan explosif (rappel : il existe des volcans effusifs et explosifs), le magma est visqueux. Le gaz se retrouve piégé dans la cheminée, le magma remonte vers la surface et cela forme un bouchon. La pression augmente fortement et entraîne la fameuse explosion. Ces éruptions sont très dangereuses, impliquant une prévention importante pour les populations voisines et donc des études scientifiques permettant de mieux comprendre le fonctionnement.

Ok, donc le calme prévient de la tempête de feu ?

Pour cette étude dont les résultats viennent d’être publiés, les chercheurs ont analysé une série de petites explosions du volcan Telica au Nicaragua pendant un mois en 2011. C’est l’un des plus actifs du pays, et dont l’évent mesure 700 mètres de large et 120 mètres de profondeur.

Ils ont décelé entre 6 minutes et 10h de calme au préalable des éruptions. Sur 50 explosions, ils en ont identifié :

  • 35 précédées d’une période de calme de 30 minutes ou plus
  • 13 précédées d’une telle période de 5 minutes en moyenne
  • 2 sans silence au préalable.

De plus, les scientifiques expliquent que les durées de ces périodes de calme sont corrélées aux durées du blocage des voies de gaz et donc à l’énergie libérée lors de l’éruption. Plus le gaz est bloqué, plus la pression augmente et plus l’énergie libérée est importante. Ainsi, ces moments de quiétude permettraient de prédire à court-terme une éruption volcanique.
Il faut toujours se méfier des silences…

Pour tout savoir des volcans, L’Esprit Sorcier vous a concocté un dossier :

Profitez-en pour vous abonner !


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 619 / 160439

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Les articles  Suivre la vie du site Rédacteurs réguliers   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.0 + AHUNTSIC

Creative Commons License