Parlons peu parlons Science

Les chimpanzés aussi aiment l’alcool

Par Marion Guillaumin.

Les chimpanzés boiraient avec enthousiasme le vin de palme, résultat de la fermentation de la sève du palmier, auquel ils ont facilement accès en pleine nature. C’est ce que stipulent les résultats d’une récente étude publiée dans The Royal Society.

Les scientifiques avaient émis l’hypothèse d’un avantage évolutif du goût de l’homme pour l’éthanol et une étude a démontré l’an passé qu’une enzyme permettant le métabolisme de l’éthanol a subi une mutation il y a environ 10 millions d’années (ceux qui suivent les aventures de la Science en Bref depuis longtemps doivent s’en souvenir). Selon l’hypothèse, cette mutation permettrait aux singes (chimpanzés ou gorilles) de consommer des fruits fermentés sans conséquence d’ébriété.

Cependant, d’après cette nouvelle étude, la tolérance de ces primates pour des niveaux significatifs d’alcool entraînerait une augmentation de leur consommation et donc leur addiction. En effet, les primatologues de Lisbonne ont effectué une étude du comportement de 26 chimpanzés via le visionnage de vidéos effectuées sur le terrain (Afrique de l’Ouest) durant 17 ans. En temps normal, les villageois de la région récupèrent la sève de palme qui fermente dans des seaux en plastique pour atteindre une teneur en alcool supérieure à 6,9 %. Il s’est avéré que les chimpanzés (les filous !) profitaient de l’intermittence de ces récoltes pour boire le contenu des seaux durant l’absence des villageois. Une léchouille ou de grandes lampées ? Notez que nos amis chimpanzés ont bu, au cours de ces observations, une quantité équivalente à un litre de bière par session (session = chaque profit de l’absence des villageois pour picoler en douce)

Bref, les chimpanzés kiffent l’alcool.
Nos amis les singes apprécient l’éthanol mais pourraient être soumis aux effets titubants que l’être humain connaît si bien. D’après les chercheurs, les mâles auraient eu un comportement assez agité lors de leur déplacement d’arbre en arbre après la consommation de vin de palme (N’en concluez pas que les femelles tiennent mieux l’alcool) et d’autres se seraient installés pour dormir. Les spécialistes et la Science en Bref s’unissent pour vous préciser que ces observations ne permettent en aucun cas de conclure qu’ils étaient réellement en état d’ébriété. Des tests expérimentaux seraient nécessaires pour vérifier si l’éthanol est attractif ou non chez ces espèces et si sa consommation leur induit l’ivresse.


titre documents joints

Hockings et al. 2015

11 juin 2015
info document : PDF
496.6 ko

Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 88 / 108914

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Les articles  Suivre la vie du site Rédacteurs réguliers   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.4 + AHUNTSIC

Creative Commons License